© 2023 by PINKLOGIC FASHION. All rights reserved.

Interview d'Athénos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Athénos, vous revendiquez le titre de sorcier, mais n'est-ce pas péjoratif ?


Non, pas du tout ! Bien au contraire je revendique ce titre ! Le nom "sorcier" a toujours fait peur dans l’inconscient des gens. Tout d'abord par rapport à la propagande des religions "officielles"  qui avaient besoin de boucs émissaires afin d’asservir les peuples pour mieux les dominer (la fameuse chasse aux sorcières) et éliminer toute personne leur faisant concurrence. La plupart étaient de simples sages femmes possédant le don de guérir ou la connaissance des simples. Toute personne un peu différente ou possédant la capacité, de par ses connaissances, de modifier le cours normal du destin ou de soulager les souffrances, était torturée et exécutée pour éviter toute concurrence avec les pouvoirs religieux en place (et également récupérer leurs terres). Bien entendu les films d’horreur et la littérature contribuèrent également à cette peur du mauvais sorcier. Le sorcier étant toujours une personne aux noirs desseins cherchant et propageant le mal autour de lui.


Et aujourd 'hui ?


Il y a progressivement un changement de mentalité. On se rend compte que les maléfiques sorcières sont des inventions des religions monothéistes relayant ou amplifiant les croyances du peuple. On réalise à présent que des faits tels que le sabbat avec ses démons, le transport sur un balai et les fricassées de crapauds, ne sont que des histoires imaginaires et folkloriques. Depuis plus d'un siècle on connaît les lois de la nature et on ne rejette plus les malheurs du monde sur l’existence du diable, ni sur ses prétendues aides. Aujourd'hui, la sorcière ne fait presque plus peur. Que ce soit au cinéma, dans la littérature ou dans les vitrines pour Halloween, la sorcière a plus une image "magique" que "maléfique". De nos jours, l’interprétation anthropologique est plus précise et plus "neutre" en ce qui concerne les effets de la sorcellerie : capacité de guérir ou de nuire propre à un individu, au sein d’une société, d’un groupe donné, par des procédés et des rituels magiques. Un sorcier ou une sorcière ne sont que des individus initiés à utiliser les forces de la natures pour tenter d'influencer le cours normal de l'existence et porter remède à ceux qui souffrent. Si nous revendiquons ce titre, c'est surtout pour rendre hommage à ces braves gens , guérisseurs, voyants, sourciers et autres qui moururent sous le joug de la bêtise et de la méchanceté humaine.


Pourquoi consulte-t-on un sorcier et que peut faire ce dernier pour ceux qui le consulte ?

Quand un jour j'ai demandé à un client pourquoi il venait me voir, il me répondit : "Un dentiste c'est fait pour soigner les dents, donc un sorcier c'est fait pour enlever les sorts non ?"
Cette réponse est simpliste mais d'une certaine logique. Un sorcier comme je vous l'ai dit est un intermédiaire et un exécutant entre les forces supérieures (dieux, génies, daïmons, ...) et le demandeur sans juger pour autant les demandes qui lui sont formulées, tel que le faisait autrefois les prêtresses et grands maîtres des temples de l'antiquité.  Rituels d'amour, augmentation du chiffre d'affaire d'une entreprise, purification d'une demeure, libération d'un envoûtement, bénir ou maudire. Le sorcier, de par ses connaissances en sorcellerie traditionnelle, peut effectuer toutes sortes de travaux. Chaque demande à ses rituels bien précis à utiliser.
Après chacun agit selon sa propre morale et ces sentiments personnels. Par exemple, moi je refuse toute demande visant la mort et la destruction d'une personne. Car je considère que je ne suis pas un dieu et mes serments initiatiques font que je n'enlève pas la vie, bien que je connaisse parfaitement les techniques de "magie noire" pour se genre de travaux.
Petite précision d'ailleurs : tout sorcier, si il sait envoûter, sait également désenvoûter. Il est amusant de constater que beaucoup de pseudo-mages se définissent uniquement comme "désenvoûteurs" et non le contraire, comme si dans notre art, tout le monde désenvoûtait et personne n'envoûtait !!! D'une part si l'on ne connait pas parfaitement les techniques d'envoûtements, il est impossible de contrer ou détruire de telles attaques et rééquilibrer l'énergie vitale de la "victime". Et comble du ridicule ces pseudo-praticiens  pratiquent généralement le retour d'affection qui n'est autre qu'un envoûtement d'amour. Ce genre de propos hypocrites vont souvent  de paire avec une incompétence avérée.


Et ces fameux rituels magiques, en quoi consistent-ils et comment procédez-vous face à une demande ?


Tout dépend de la demande. D'abord j’établis une sorte de diagnostic précis selon le ou les problèmes de la personne qui vient me consulter. Il s'agit de ne pas confondre un contre-envoûtement avec un exorcisme, un envoûtement d'amour avec un retour d'affection. Concrètement, un rituel de retour d'affection pour faire revenir son amour qui est partie avec quelqu'un d'autre est profondément différent d'un rituel pour se faire aimer de quelqu'un ou simplement pour avoir une aventure. Généralement les personnes qui viennent me voir ont plusieurs petits problèmes divers. Il s'agit donc d'établir les priorités du demandeur et de les traiter une à une.
Une fois la demande clarifiée, un rituel précis sera effectué [invocation de génie planétaire (ou autres entités ou divinités), envoûtement sur dagyde ou désenvoûtement (voire exorcisme), placement de charges magiques,etc... ] avec ou sans le demandeur et cela en se calant sur des impératifs comme les cycles lunaires (27 jours), les jours et heures planétaires, le choix de l'entité intervenante, etc...
Une demande magique quelle qu'elle soit prend du temps. On ne peut pas résoudre une demande en un coup de cuillère à pot. La sorcellerie répond à la loi de l'aléatoire. On ne  peut JAMAIS affirmer qu'un rituel réussira à 100% ni quand il sera réalisé. La plupart des gens sont dans une société de consommation du rapide ou tout doit être réalisé au plus vite. Or, en magie, cela ne se passe pas comme cela. Il y a des demandes qui se résolvent très rapidement, d'autres qui m'ont pris plusieurs mois. Chaque demande est unique et suit son évolution personnelle.
Beaucoup de charlatans proposent des rituels 100% efficaces avec résultats dans les 7 jours qui suivent, n'hésitant pas à demander beaucoup d'argent pour que la demande soit résolue beaucoup plus rapidement. Ces personnes ignobles ne font que profiter de la misère humaine, manipulant des personnes en détresse.
Combien de personnes sont venues me voir, parce qu'ils leur avaient soutiré des sommes astronomiques  soi-disant pour devenir chef de leur entreprise en trois jours ou que leur compagnon reviendrait dans la semaine. Et bien entendu l'arnaque la plus commune : qu'il fallait absolument payer des milliers d'euros pour faire venir un quelconque ingrédient secret venant de je ne sais quel pays oriental ou du fin fond de l'Afrique.
Je vais être ferme mais clair. Aucun véritable sorcier ne peut garantir à 100% la réussite d'un travail sorcier. Il y a des travaux magiques qui n'aboutissent pas. Cela arrive malheureusement. Si tous les travaux avaient ce taux de réussite, je serais déjà multi-milliardaire avec quatre châteaux en Espagne.
Les traditions magiques que j'utilise n'ont rien à voir avec ce que vous pouvez voir dans les séries télévisées. Il s'agit d'un art sorcier qui m'a été transmis pendant de nombreuses années par différents cercles et maîtres, que je perpétue à mon tour. Face à une demande, je m'engage à faire tout mon possible et à utiliser toutes mes connaissances et les moyens mis à ma disposition par la sorcellerie traditionnelle.


Justement, vous nous parlez de transmission sorcière, de tradition. Comment devient-on sorcier ?

Il s'agit d'un long parcours de plusieurs années d'études et de pratique auprès de différents maîtres, sorciers, prêtresses, ... qui vous transmettent leurs connaissances. On ne devient pas sorcier parce que l'on a compilé trois classeurs de rituels sur le net ou lu une quinzaine de livres sur le sujet. C'est un apprentissage de longue haleine, un investissement personnel demandant une grande patience. De par la tradition et l'expérience personnelle, je peux dire que l'on ne peut devenir sorcier que de 2 manières. Soit par hérédité et donc transmission du "don" par un membre de sa famille ou un proche. Soit par initiation auprès de cercles, coven, clairières, grotto ou maîtres solitaires qui tout au long des années forment graduellement le néophyte à la transmission de son savoir. Dans mon site je dévoile une partie de mes connaissances et des traditions sorcières que j'utilise. Il est évident que pour des raisons d'efficacité magique (surtout face à certains envoutements), je ne dévoile pas la totalité de mes connaissances sorcières (un sorcier ne dévoile jamais le potentiel de puissance magique qu'il peut utiliser) mais pour certains sachez en effet que je possède plusieurs titres de maitrise, prêtrise et hauts grades dans plusieurs coven et cénacles initiatiques .

 


Comment peut-on faire appel à vos services ?

Il suffit juste de me contacter par e-mail, par téléphone ( APRÈS 20H ) ou par courrier en m'exposant son ou ses problèmes et cela de manière précise, afin de pouvoir diagnostiquer le travail à effectuer. Généralement, je demande toujours en général de m'envoyer une photo réelle (du type photomaton et non pas une photocopie), une mèche de cheveux du demandeur et des personnes concernées, une carte de visite (pour les entreprises, menu pour les restaurants), ainsi que différents renseignements (dates de naissances, noms, prénoms, nom de la mère pour certaines magies, explications manuscrites précises du problème, ...) afin d'effectuer mes recherches pour résoudre le problème du consultant et déterminer le travail magique adéquat. Une fois celui ci trouvé, un ou plusieurs rituels sont mis en place.


Merci Athénos pour toutes ces précisions et votre honnêteté.

Teaser du reportage sur Planète+:

Sorciers : agents du bien ou serviteurs du mal ?

Interview d'Athénos par la R.T.B.F  ( TV belge) en 2008
 
index.jpg
livre3.jpg
livre2.jpg

Livres écrit par Athénos

Interview d'Athénos by Biscote - www.bybiscote.com